Répertoires | Facultés | Bibliothèques | Plan campus | Sites A-Z | Mon portail UdeM


PAFEU
AccueilMon parcours de formationSoutenirLa mise en œuvre de l'approche-programme à l'université

La mise en œuvre de l'approche-programme à l'université

Je me questionne

Je m’informe

Pourquoi choisir de mettre en œuvre l'approche-programme dans un département ou une faculté?

L'approche-programme est un moyen privilégié par le corps professoral d'un même programme d'études pour assurer un fil conducteur et une certaine harmonisation entre les cours offerts durant la formation des étudiants. L'approche-programme est le résultat d'efforts concertés entre les enseignants plutôt que la somme des enseignements individuels (Forcier, 1991). L'approche-programme permet de définir les objectifs d'apprentissage de façon qu'ils correspondent au profil de sortie des diplômés ou de désigner les compétences liées à l'exercice d'une profession (ensemble des connaissances, habiletés, attitudes et valeurs permettant de résoudre des problèmes complexes de manière efficace dans un contexte professionnel donné – pour un programme professionnel). Ainsi, le parcours des étudiants pourra devenir plus clair, cohérent et progressif à la fois pour les enseignants du département ou de la faculté et pour les étudiants eux-mêmes.

Qu'est-ce que l'approche-programme?

Dans les règlements pédagogiques de l'Université de Montréal, la notion de programme est présentée comme « un ensemble défini, structuré et cohérent de cours, de stages et d'autres activités de formation portant sur une ou plusieurs disciplines, sur un ou plusieurs champs d'études ». L'approche-programme propose donc une façon de coordonner et de gérer le programme d'études de manière systémique et continue à l'intérieur d'un cadre où les enseignants participent de manière concertée aux opérations de conception, de mise en œuvre, d'évaluation et de suivi de la qualité du programme (Dorais, 1992). Elle exige une concertation départementale (arrimage intercycles) entre les professeurs, les chargés de cours et les étudiants. L'approche-programme peut faire appel à l'interdisciplinarité, car les enseignants de différents départements sont invités à se concerter sur les buts de la formation et les moyens de les atteindre (Goulet, 1990). Cette démarche demande donc aux enseignants de repenser et de revoir leur planification pédagogique en fonction d'un programme d'études, c'est-à-dire en tenant compte des autres composantes du programme.

Tableau 1. Neuf bonnes raisons de définir des objectifs communs d'apprentissage (Parmentier, 2008)

L'étudiant Le programme Les enseignants
Les étudiants savent clairement ce qu'ils devront être capables de faire au terme de (il s'agit de donner un sens à leur apprentissage et de les responsabiliser) La cohérence du programme est renforcée et la contribution spécifique de chaque cours est mieux identifiée La vision «programme» l'emporte sur une vision «cours»
Les étudiants peuvent préciser plus efficacement leur parcours de formation Des référentiels (de compétences) constituent un cadre commun La concertation et le travail en équipe sont encouragés
Les étudiants peuvent communiquer plus clairement (aux employeurs, autres institutions) leurs acquis Les apprentissages peuvent être contextualisés Le lien est étroit entre critères d'évaluation et objectifs d'apprentissage

Comment mettre en œuvre l'approche-programme dans un département ou une faculté?

La mise en œuvre de l'approche-programme dans un département ou une faculté exige un certain temps de la part des membres du corps professoral. Il s'agit d'une approche qui demande une plus grande collaboration et davantage de concertation entre les professeurs, et la durée peut fluctuer d'une unité à l'autre. C'est pourquoi nous vous proposons une démarche itérative dans une logique d'approche-programme fondée sur les travaux de professeurs de l'Université catholique de Louvain (Warnier, Warnier, Parmentier, Leloup et Petrolito, 2010). Cette démarche se déroule en trois grandes étapes.

Étape 1. La définition des objectifs d'apprentissage ou des compétences au sein d'un programme d'études

1.1 Collecter toutes les informations relatives au programme actuel (objectifs de la formation, structure et description du programme, liste de cours).
1.2 Considérer tout document d'orientation de l'unité sur le programme et les orientations institutionnelles.
1.3 Analyser : une collecte de données (analyse de tâches) sur ce qu'un professionnel accomplit et la progression de l'acquisition des connaissances, habiletés et compétences pour y arriver.
1.4 Examiner les prescriptions des ordres professionnels quant à l'exercice d'une profession donnée qui correspond à un programme donné.
1.5 Énoncer les objectifs attendus ou les compétences visées en fin de programme.

Étape 2. L'analyse et l'évaluation de la cohérence entre les objectifs d'apprentissage visés, les méthodes pédagogiques employées et les objectifs réellement évalués dans le programme, ainsi que leur pertinence

2.1 Dresser un bilan des objectifs des cours afin d'examiner la progression des apprentissages au fil de la formation.
2.2 Dresser un bilan des contenus des cours.
2.3 Dresser une liste des méthodes pédagogiques utilisées dans chaque cours du programme.

Exemple : Grille d'analyse des méthodes pédagogiques dans un programme d'études

Cours Exposé magistral Étude de cas Travail en équipe APP Simulation et jeux de rôle
Cours 1
Cours 2
Cours 3

2.4 Dresser un bilan des objectifs des cours afin d'examiner la progression des apprentissages au fil de la formation.

Exemple : Grille d'analyse des évaluations dans un programme d'études

Cours Exposé magistral Étude de cas Travail en équipe APP Simulation et jeux de rôle
Cours 1
Cours 2
Cours 3

Étape 3. Évaluation et suivi de l'alignement entre les objectifs d'apprentissage visés et énoncés, les méthodes pédagogiques et les évaluations

3.1 Revoir la finalité du programme d'études et ses objectifs (ex. : les objectifs du programme sont-ils adéquats? pertinents?).
3.2 Définir une séquence de développement des objectifs du programme ou des compétences.
3.3 Déterminer si les méthodes pédagogiques et les évaluations sont adaptées aux objectifs ou compétences définis.

Quelles sont les conditions favorisant la mise en œuvre de l'approche-programme?

Certaines conditions administratives et pédagogiques pourraient favoriser la mise en œuvre de l'approche-programme dans un département ou une faculté. Sur le plan administratif, les responsables du comité de programme joueront un rôle important relativement à la conception, la gestion, le suivi et l'évaluation du programme. Ce comité est une instance responsable des opérations liées à la gestion du programme, sa mise en œuvre et son évaluation. C'est ce comité qui assure la pertinence et la qualité de la formation offerte au sein du programme d'études. Il est généralement constitué de professeurs (arrimage intercycles), chargés de cours, étudiants, représentants d'ordres professionnels et employeurs et il a reçu un mandat clair. Ce mandat comprend le suivi des résultats en termes de qualité du programme et des apprentissages réalisés, de recrutement et de diplomation. L'objectif est de développer une vision commune du programme, autour des finalités, des objectifs et du diplômé qu'on veut former. La coordination dans les interventions auprès des étudiants (liens entre les cours et leurs contenus, évitement des redondances, illustrations signifiantes, tâches intégratrices communes, etc.) est un élément essentiel pour assurer une cohésion des apprentissages réalisés au cours de la formation.

Sur le plan pédagogique, la mise en œuvre de l'approche-programme exige minimalement

  1. la collecte des informations relatives à l'exercice d'une profession donnée pour établir la pertinence d'un programme;
  2. un plan-cadre qui explique les décisions pédagogiques communes (c'est un outil de planification et d'information à l'usage des acteurs du programme et un outil de référence pour les plans de cours individuels);
  3. une analyse de la réussite du programme d'études et des mesures à prendre en cas d'échec;
  4. un suivi de la qualité du programme qui consiste à mettre en commun les informations sur la mise en œuvre pédagogique du programme et les modifications requises;
  5. une réévaluation de la pertinence sociale, académique, interuniversitaire et institutionnelle du programme (lien avec les milieux de travail, la recherche, le contexte académique).

Références consultées